Trouver un bien immobilier à vendre à Lausanne

Trouver un bien immobilier à vendre à Lausanne

En quête de votre futur chez-vous à Lausanne ? Il existe plusieurs moyens pour trouver le bien de vos rêves : entamer seul les recherches en épluchant les annonces immobilières ou faire appel à un expert immobilier.

Dénicher un logement via une agence immobilière

Pour trouver un logement en adéquation avec vos exigences, faire appel à une agence immobilière à Lausanne demeure la solution la plus efficace et la plus rentable. Pourquoi ? Parce que la proximité est un atout à ne pas négliger. De plus, l’agent immobilier détient des informations à jour qu’il peut mobiliser rapidement pour vous aider à trouver la bonne affaire dans la ville. En tout cas, avec un expert dans le domaine, c’est le gain de temps et d’argent assuré.

Accompagnement sur mesure

En outre, il accompagne les acheteurs dans toutes les démarches afin qu’ils se sentent en sécurité et négocie pour eux afin de bénéficier d’un prix plus avantageux. De même, il prend en charge les formalités administratives et peut vous aider à monter votre dossier de financement pour mettre toutes les chances de votre côté. En bref, recourir à une agence immobilière à Lausanne, c’est profiter d’un service sur mesure et de qualité. Enfin, la rémunération est évaluée en pourcentage par rapport au prix de vente du bien immobilier. Et ce montant n’est dû qu’à la signature de l’acte authentique.

Confiance et sécurité pour le client

Vous hésitez encore à faire appel à une agence immobilière à Lausanne ? Pourtant, les avantages d’avoir recours à ce service sont évidents :

  • Avoir une évaluation juste du prix de vente ou d’achat
  • Bénéficier de services de professionnels
  • Diffuser plus largement votre annonce de vente, ou votre prospection d’achat
  • Gérer les contacts avec les vendeurs et les futurs acheteurs
  • Assurer une transaction sécurisée

Trouver une maison sans passer par une agence immobilièremaison

Il est tout à fait possible de dénicher une maison sans avoir à recourir à une agence immobilière. Toutefois, il faudrait vous préparer physiquement et mentalement, car ce ne sera pas facile. En effet, vous aurez à effectuer toutes les tâches que l’expert aurait dû faire à votre place : trier les annonces, contacter le propriétaire pour avoir plus de détails sur le logement, fixer un rendez-vous, organiser et réaliser les visites seul, négocier…

 

Pas de commission ou de rémunération

En somme, ce ne sera pas du gâteau. Mais l’avantage est surtout pécuniaire : vous n’aurez pas à rémunérer un agent. Pour gagner du temps, il est conseillé de vous focaliser sur les sites d’annonces spécialisés en immobilier. De même, utilisez les filtres pour affiner les recherches. Et si vous voulez être informé sur les nouvelles offres en temps réel, abonnez-vous aux alertes.

Dégoter un bien immobilier par d’autres moyens

Vous pouvez confier votre projet immobilier à d’autres prestataires.

Les chasseurs immobiliers : à la différence d’une agence immobilière, au lieu de chercher un mandat de vente, ils se mettent exclusivement au service de l’acheteur. Le seul hic, c’est qu’ils ne disposent pas de stocks de biens à vendre. De la sorte, ils doivent réaliser des prospections avant de faire des propositions à leurs clients. La commission équivaut en général à 2 à 4% du prix de vente.

Un notaire peut coûter cher

Les notaires : à part les activités classiques du notaire, il peut aussi assister les particuliers dans la recherche d’une maison. Ils ont donc la capacité de proposer des biens mis en vente sur leur territoire et l’honoraire est librement négocié avec ces derniers.

Les promoteurs : pour ceux qui sont intéressés par les logements neufs et les appartements sur plan, le recours à ces professionnels peut être favorable.

Que fait un notaire lorsque vous vendez votre maison ?

1. Estimer la maison

Si le prix demandé de votre maison n’est pas encore connu, un notaire peut estimer votre maison ou votre appartement. Il ou elle fixera un prix pour cela. De moins en moins de notaires estiment eux-mêmes les maisons. La plupart des bureaux collaborent avec des agences d’évaluation indépendantes, spécialisées dans l’immobilier.

Une estimation de prix par un notaire peut être un bon complément à d’autres outils d’estimation et estimateurs en ligne afin d’arriver au bon prix de vente.

2. Conseiller et guider

Une fois que vous avez contacté le notaire, le notaire vous fournira les conseils nécessaires. Non seulement sur la suite de la vente, mais aussi, par exemple, sur les avantages fiscaux . Parce que peut-être devrez-vous payer moins d’impôts si vous vendez 2 ans plus tard que prévu ?

Vous recevrez également toujours des conseils juridiques clairs et professionnels dans des situations particulières, telles que la vente d’une maison après un héritage ou lors de la vente d’une maison d’une personne atteinte de démence .

3. Demander des certificats et des documents

Avec chaque vente, vous avez besoin d’ un certain nombre de certificats et de documents . Celui-ci comprend des informations cadastrales, un certificat de sol et un extrait d’urbanisme. Cependant, d’autres documents peuvent être exigés selon votre domicile. Le notaire les demande et les vérifie.

Si des problèmes surviennent dans votre dossier de vente, comme l’absence de document ou l’apparition d’un certificat invalide, le notaire vous avertira et vous orientera vers les solutions possibles.

4. Défendre vos intérêts

Un notaire est un avocat impartial. Cependant, votre propre notaire défendra vos intérêts contre le notaire de l’acheteur. Il s’occupera également de toutes les communications (emails, téléphones, …) afin d’inscrire vos exigences dans l’acte notarié.

5. Rédiger un compromis ou un compromis de vente

Le compromis ou compromis de vente a la même valeur juridique que l’acte notarié définitif. Le compromis contient toutes les informations sur l’identité du vendeur et de l’acheteur, une description détaillée du bien, le prix et les modes de paiement.

De plus, des conditions suspensives peuvent également être ajoutées par votre notaire ou par le notaire de l’acheteur. Par exemple, l’acquéreur peut se rétracter s’il n’est pas en mesure de contracter un crédit immobilier auprès d’une banque ou s’il survient des infractions en matière d’urbanisme.

Pas de soucis lors de votre vente

Le notaire rédigera l’accord et y joindra les conditions suspensives et les certificats et documents demandés. Lors de la signature du compromis, l’acheteur paiera généralement une avance sur un compte tiers du notaire. Le montant habituel est de 10 % du prix de vente convenu.

Toute personne qui travaille avec un courtier doit signer un compromis rédigé par l’office immobilier, qu’il soit ou non sous contrôle judiciaire. Il est recommandé de ne pas signer ceci sans que votre notaire l’ait lu. Il y a un risque que ce compromis contienne des ambiguïtés et dans le pire des cas même des erreurs.

Faites toujours vérifier le compromis par un notaire. Un notaire est un avocat reconnu avec une grande expérience en immobilier. Eux seuls peuvent garantir un compromis de vente 100% concluant.

6. Rédiger un acte notarié ou authentique

Au maximum quatre mois après la signature du compromis, le notaire vous invitera à signer l’acte notarié définitif. Cela peut aussi être plus rapide, mais le notaire a besoin de temps pour mettre de l’ordre dans l’administration. Le notaire dépend également d’autres services, comme la municipalité, pour recueillir les informations nécessaires.

Ensuite, il doit également rédiger l’acte. Le notaire lira l’acte notarié final aux deux parties afin que le contenu soit clair. Après cela, la signature commencera. L’acheteur doit alors verser le montant du prix de vente, les frais de notaire et les éventuels frais supplémentaires sur un compte tiers du notaire.

7. Suivi des paiements

Le notaire vérifie également la partie financière de la vente. L’acheteur et sa banque hypothécaire doivent virer le montant dû à temps, avant de signer l’acte notarié définitif. Comme l’avance, cette somme est déposée sur un compte tiers du notaire.

Parce que l’avance est sur le compte du notaire pour une durée moyenne de trois mois, cela génère également des intérêts. Ces intérêts et l’avance elle-même viennent en déduction du montant restant à payer par l’acheteur lors de la signature de l’acte.

Rembourser les dettes impayées

En tant que vendeur, vous recevez ce montant total, sauf si d’autres prêts hypothécaires en cours doivent être remboursés en premier. D’autres dettes, comme les arriérés d’impôts, l’annulation de votre ancienne hypothèque, les frais d’estimation et les frais impayés auprès d’un syndic sont également déduits de celui-ci. Le notaire veille au bon déroulement de toutes les transactions financières.

 

Plan du site